Barcelos

 

Barcelos est un petit village avec des murailles et des tours médiévales, qui se trouve sur la rive gauche du fleuve Cavado, et célèbre pour son marché hebdomadaire de céramique, mais aussi parce que c’est l’origine du traditionnel coq au corps décoré, et à la crête rouge, que le visiteur retrouve partout au Portugal.

Selon la légende, un pélerin qui se dirigeait à Saint Jacques de Compostelle (Espagne) fut accusé de vol à la sortie de Barcelos. On le condamna à être pendu. Le pélerin vit un coq rôti, que le juge allait manger, et il assura que le poulet se lèverait et chanterait, en guise de preuve de son innocence. Le miracle se produit, et le pélerin revint des années plus tard afin de sculpter le Cruzeiro do Senhor do Galo, qui se trouve au musée archéologique de la ville.

barceloshaanmarkt

 

Le marché de Barcelos, le jeudi, mérite sans aucun doute une visite.

C’est l’un des marchés les plus appréciés du Portugal, avec ses couleurs et sa grande étendue, par la variété des produits exposés et par la richesse de son artisanat.

 

 

Circuit touristique:

  • Eglise Nossa Senhora do Terco.
    L’extérieur, assez terne, contraste avec le riche décor intérieur.
    Magnifiques panneaux d’azuléjos  figurant la vie de St-Benoît. Autel sculpté en talha dourada (bois doré). Superbe plafond à caisson peint.
  • Les ruines du Paço dos Condes de Barcelos, (Palais des Comtes) (XVème siècle).
    Il manque la tour qui se prolongeait sur le pont et trois des quatre cheminées aux hauts tuyaux, qui représentaient la maison la plus riche de Barcelos. C’est ici que se trouve le Musée Archéologique. On y remarquera le Cruzeiro do Galo (XVIIème/XVIIIème siècle), véritable ex-libris de Barcelos, qui illustre le miracle rendu à un pèlerin galicien injustement condamné, que Saint-Jacques  suspendit à la potence jusqu’à ce que son innocence ait été prouvée, par le chant d’un coq déjà cuisiné. Le Cruzeiro se trouvait près de la potence, à Barcelinhos, sur le bord d’un des chemins de Saint-Jacques.
  • La Igreja Matriz.
    La façade est le résultat, dans sa partie supérieure, d’une œuvre de restauration entreprise dans les années 40, quand on a rajouté la rosace et le clocher, en maintenant son portail gothique, avec encore des motifs romans. A l’intérieur on remarquera les azulejos du XVIIIème siècle ainsi que l’orgue.
  • Musée de la poterie (Museu de Olaria)
    Il abrite la plus grande collection de céramiques de tout le pays. Coqs et figurines naïves. Vaisselle noire. Description de la technique céramique. Ventes de pièces décoratives.
  • Le Solar dos Pinheiros
    Belle demeure du XIVème-XVIème siècle. Dans la corniche on peut voir deux bustes d’homme, l’un d’eux  portant un bonnet et tenant sa barbe – « O barbadão », le gros barbu (XVème siècle).
  • Le Templo do Senhor de Bom Jesus da Cruz (XVIIIème siècle)
    Son origine est liée à l’apparition miraculeuse d’une croix de terre noire sur le sol argileux du Campo da Feira (place du marché), em 1504. A l’intérieur du temple on trouve de très beaux panneaux d’azulejos bleus et blancs. C’est ce miracle qui est à l’origine de la Festa das Cruzes (Fête des croix) – le 3 mai (jour férié municipal). Le Passeio dos Assentos, qui date de la fin du XVIIIème siècle, constitue une entrée monumentale vers ce temple.

 

 

Festivités:

  • Festas das Cruzes. Grande romaria durant une semaine début mai.
  • Feira de Barcelos. Dernière semaine de juillet et première semaine d’août. Foire de l’artisanat et de la céramique.

 

Distance a partir de Quinta Rural: 1 heure et 5 minutes (voiture), 90 km. Cliquez ici pour la route 

 

barcelos3 barcelos2 barcelos